Le périphérique parisien – Infos

Inscrivez-vous et recevez toutes l'actualités de notre site.

Publier sur :

Le boulevard périphérique parisien, est une voie circulaire qui fait le tour de Paris, la capitale de la France.

Après 17 années de travaux acharnés, il sera inauguré le 25 avril 1973, par Pierre Messner (1916-2007), à l’époque premier Ministre.

Nous l’appelons souvent « le Périph’ » et compte une longueur de 35,04 kilomètres. Le boulevard périphérique est l’une des quatre grandes rocades ceinturant la capitale française. À l’intérieur de Paris, il y a les boulevards des Maréchaux qui se trouvent à une distance de 100 à 250 mètres du périphérique. La vitesse sur ces boulevards est limitée à 50 km/h.

Limité à 70 km/h depuis 2014, le périphérique se compose de deux chaussées séparées, de 50 sorties de type échangeur autoroutier sur le périphérique, dont 6 appelées bifurcations dont 44 appelées diffuseurs. Un diffuseur peut ainsi desservir une route nationale ou des rues, avenues ou boulevards. Il compte également 148 ponts et 13 radars fixes sur tout son parcours.

Image Wikipédia

Mis en place, il y a trois ans, le bilan de la réduction de la vitesse sur le périphérique parisien serait selon la mairie de Paris et la Préfecture de Police «très positif» : moins d’accidents, moins d’effets sur la pollution de l’air (sauf heures de pointe), moins de nuisances sonores, entre autres. La Police de la route à aussi constatée une explosion des infractions, qui ont triplé en un an, grâce principalement aux motards.

Avec au moins 300 000 véhicules par jour, cette réduction de vitesse a entraîné une baisse significative des nuisances sonores avec moins de bruits d’accélération et de freinage. Pour se faire, un programme de couverture de certaines sections a été engagé en 2000 : la porte des Lilas de 2005 à 2007 et la porte de Vanves de 2006 à 2008.

Généralement, le trafic est saturé à partir de 6 heures 25 du lundi au vendredi et à partir de 16 heures 4O l’après-midi.

Beaucoup d’entre nous n’y porte pas attention mais les véhicules qui s’y engagent par la droite (uniquement) sont prioritaires sur ceux qui sont déjà sur le Boulevard. Il sera victime de son succès. En effet, à cause de la circulation dense, les premiers bouchons apparaissent. Et ce n’est pas sans conséquences.

En effet, le Périphérique sera fermé certaine nuit, par tronçon (jusqu’à ce jour) afin d’effectuer l’entretien ou/et la réparation (éléments de signalisations, marquages au sol, colmatage, etc). Pour fluidifier la circulation, un système de gestion est mis en place et s’améliore d’année en année. Il s’appuie sur un ensemble de capteurs constitués de boucles électromagnétiques noyées dans le revêtement de la chaussée dont les données sont recueillies par un système informatique central. Une salle de contrôle de trafic et des panneaux à messages variables permettent aux utilisateurs d’estimer leur temps de trajet.


Interface de sytadin.fr

Ainsi voit le jour du site sytadin.fr, qui informe les usagers de la routes des conditions de circulation en temps réel. Cet outil possède son application mobile et vous permettra, par exemple, de calculer votre temps de trajet, de consulter les chantiers en cours (ou prochains), de connaitre les fermetures nocturne à venir, ou encore de recevoir des alertes événements en direct.

N’hésitez pas à aimer et à partager cet article.

Soyez le premier à commenter